Chasse à Courre - A la croisée des mondes

Végétarienne, phobique des chiens depuis son enfance, Céline Anaya Gautier découvre la chasse à courre par hasard, lors d’une promenade en forêt de Fontainebleau. Interloquée par le spectacle dont elle est témoin, c’est la fascination de la découverte de ce nouveau monde qui la pousse à en parler autour d’elle ; le verdict tombe : La chasse à courre c’est MAL ! Les propos avancés par son entourage familial et professionnel sont à mille lieues de ce qui lui a été donné de vivre après quelques journées auprès de ces gens pressentis coupables de leurs valeurs et leur pratique auprès de notre société. Elle décide alors, pour découvrir par elle-même de quoi il en retourne, de s’immerger pendant trois ans et demi dans une soixantaine d’équipages de chasse à courre à travers la France, de la Bretagne aux Pyrénées en passant par la Touraine, les Landes, la Sologne et le Jura…

celineanayagautier-chasseacourre01.jpg

EXTRAITS CHOISIS

Il semble qu’il n’y a pas de raison pour nous, mais il y a une raison pour lui. Et, s’il y a une raison pour lui, nous devons pouvoir le comprendre. Je ne crois pas, moi, qu’un homme puisse être différent des autres hommes au point d’avoir des raisons totalement incompréhensibles.
— Jean Giono

Elle découvre alors un monde méconnu, fortement ritualisé, remplie de connaissance oubliée par le monde urbain et fait la connaissance de centaines de centaines de personnes… Qui ne descendent pas toutes de Louis XIV ! L’objectif de l’auteure : Sortir la chasse à courre d’un débat partisan devenu stérile, interroger la société française sur son rapport aux rituels, à la nature et à la mort, proposer un regard, le plus neutre possible, pour que chacun puisse se faire sa propre opinion ; instruire et apporter des informations sur une pratique séculaire ; faire la chasse… Aux a priori.

De ces trois années et six mois passés auprès d’une soixantaine d’équipages dans la France entière, Céline Anaya Gautier livre un reportage photographique intense et spectaculaire, réalisé entièrement en argentique.