Voir les autres séries

Tous ne descendent pas de Louis XIV...

Jamais je n’aurais imaginé, en débutant ce sujet, faire une galerie de portraits de veneurs en dehors des forêts.
Oui mais voilà… À chaque fois que j’essayais d’expliquer ou de transmettre l’expérience que je venais de vivre dans le monde de la chasse à courre, et avant même que je ne puisse ouvrir la bouche, on objectait que les veneurs étaient de riches bourgeois qui n’avaient rien de mieux à faire que de poursuivre un pauvre animal sans défense. C’est à ce moment-là que me vint l’idée assez saugrenue d’exiler le veneur de ses forêts afin de le transposer sur son lieu de travail, vêtu de ses habits de vénerie ; cette galerie de portraits permet ainsi de démontrer et de faire comprendre, de façon pragmatique, la diversité sociale au sein de chaque équipage et de la chasse à courre elle-même.