Voir les autres séries

Hibakushas

Les deux bombes atomiques américaines qui ont tué et blessé un demi-million de personnes au Japon il y a 65 ans continuent de hanter les nouvelles générations, inquiètes d'avoir hérité de gènes modifiés par les radiations.
Katsuhiro Hirano fait partie des centaines de milliers de descendants des "hibakusha", nom donné aux survivants des attaques sur Hiroshima et Nagasaki (ouest), où plus de 200 000 personnes ont été tuées sur le coup ou dans les mois qui ont suivi. « Tous ceux qui appartiennent à la deuxième génération de “hibakusha” ont la même crainte : se découvrir à tout moment un cancer », explique M. Hirano, 52 ans, dont la mère aujourd'hui décédée avait survécu miraculeusement à la destruction de Hiroshima le 6 août 1945, dans les derniers jours de la Deuxième Guerre Mondiale. Quelque 240 000 personnes sont officiellement reconnues comme "hibakusha", ce qui leur assure des soins médicaux gratuits, mais beaucoup d'autres atteints de maladies liées aux déflagrations réclament ce statut…
(©AFP / 12 novembre 2010 08h25)