Voir les autres séries

Psar Thmey - Cambodge

S’il existe un lieu caractéristique de l’âme du Cambodge, c’est bien le marché ; c’est là que, plein d’appétit, vous pourrez saisir la vie de ce pays. Le lien social s’organise autour de cet antre dédié au commerce : les femmes s’y rendent quotidiennement pour acheter de la nourriture, et les palabres vont bon train. Un grand nombre de déshérités trouve grâce au marché un moyen de subsister, en vendant quelques fleurs ou fruits glanés ici et là. D’autres sont de véritables marchands, qui vivent de leur commerce et emploient des jeunes gens trop pauvres pour être scolarisés.
À Phnom Penh, le marché central, construit en 1937 par les Français en style Art Déco, est celui qui offre le plus grand choix. La vie est là, partout, concentrée dans ces marchés : les gens déambulent et s’interpellent, demandent des nouvelles des uns et des autres, négocient âprement le moindre prix ; les odeurs se mêlent, lourdes et entêtantes ; et les lumières, filtrées par les auvents teintés, modifient notre appréhension des couleurs. Tout est fait pour éveiller les sens…