Voir les autres séries

Santiago au pays de Compostelle

D’origine Franco-Péruvienne, Céline Anaya Gautier a toujours été attirée par les rites de passages des anciennes civilisations. Elle prépare son fils Santiago, depuis ces 4 ans, à cette épreuve. Une épreuve où, pour devenir un petit homme, il devra se surpasser, physiquement mais aussi émotionnellement et spirituellement. En commençant par choisir lui-même son épreuve, et le moment où il sera prêt à la surmonter. Une nuit de ses 7 ans, Santiago à enfin choisit : « Maman, je veux aller sur mon chemin, le chemin de Santiago de Compostela et je te promets que, même si j’ai mal aux pieds, j’irai jusqu’au bout. »  C’est ainsi que le 22 juin 2014 leur chemin commence à Nogaro et qu’ils se mettent en route pour cheminer vers Compostelle. Un pas devant l’autre sans aucune obligation d’y arriver.

Céline était très loin d’imaginer que cheminer avec Santiago la ramènerait tout autant dans sa propre enfance que bravée ses plus grandes peurs intérieures de femme, de mère et d’enfant. Santiago était très loin d’imaginer que 1 200 kilomètres, c’était vraiment beaucoup ! Mais que chaque kilomètre le mènerait vers de nouvelles aventures et que pour avancer il faut inexorablement repartir. Il ne suffit pas d’enfanter pour être mère ni de bien apprendre ses leçons pour devenir un petit homme.
On ne peut accompagner le chemin d’un être aimé sans faire son propre chemin.